Techniques infaillibles pour un riz pilaf parfait en cocotte

Techniques infaillibles pour un riz pilaf parfait en cocotte

4.9/5 - (10 votes)

L’art du riz pilaf, ce plat ancestral venu d’Orient, réside dans sa technique de cuisson qui permet d’obtenir des grains à la fois tendres et détachés. Aujourd’hui, nous allons percer les secrets pour réussir un riz pilaf parfait, cuit doucement en cocotte. Suivez ces conseils pas à pas et transformez-vous en chef étoilé au sein de votre propre cuisine.

10 minutes

35 minutes

facile

Ingrédients

   personnes

Ustensiles

Préparation

Étape 1

Mise en place : Hachez finement l'oignon.

Étape 2

Nacrer le riz : Faites fondre le beurre dans la cocotte sur feu moyen. Ajoutez l'oignon haché et laissez-le suer jusqu'à ce qu'il devienne translucide. Versez ensuite le riz et remuez délicatement avec une cuillère en bois jusqu'à ce que les grains soient bien enrobés de beurre et légèrement translucides, signe qu'ils sont nacrés.

Étape 3

Déglacer : Versez le bouillon chaud sur le riz. Salez et poivrez à votre convenance.

Étape 4

Cuisson à couvert : Augmentez le feu pour porter à ébullition, puis réduisez immédiatement à feu doux, couvrez la cocotte et laissez cuire pendant environ 18 minutes sans soulever le couvercle.

Étape 5

Vérifier la cuisson : Goûtez un grain de riz. Il doit être tendre mais encore ferme au centre. Si nécessaire, prolongez la cuisson de quelques minutes.

Thibault Rochefort

Mon astuce de chef

Pour un goût encore plus subtil, vous pouvez ajouter une gousse d’ail entière écrasée lors du suage des oignons ou parsemer votre plat de fines herbes fraîches juste avant de servir.

Accompagnement vin blanc sec

Pour sublimer votre riz pilaf, optez pour un vin blanc sec, tel un Chardonnay ou un Sauvignon Blanc aux arômes frais qui complimenteront la texture soyeuse du plat.

L’info en plus

En savoir plus sur le pilaf

Riz pilaf est une méthode plutôt qu’une simple recette : elle consiste à faire revenir du riz dans de la matière grasse avant d’y ajouter un liquide chaud pour sa cuisson. Cette technique centenaire a traversé les continents et s’est adaptée aux cultures locales, intégrant différentes épices et ingrédients selon les régions.

Imprimer la recette
Retour en haut