Festin créole : comment réussir un colombo antillais traditionnel en cocotte ?

Festin créole : comment réussir un colombo antillais traditionnel en cocotte ?

4.9/5 - (9 votes)

Embarquons ensemble pour les Antilles avec le colombo de poulet, un plat emblématique qui enchante les papilles par ses saveurs épicées et son caractère réconfortant. Suivez ce guide simple pour réaliser un colombo traditionnel en cocotte, qui apportera à votre table un brin d’exotisme et de chaleur.

20 minutes

60 minutes

moyen

€€

Ingrédients

   personnes

Ustensiles

Préparation

Étape 1

Mariner le poulet : commencez par mariner vos cuisses de poulet avec le jus du citron vert, une cuillère de poudre à colombo, du sel et du poivre. Laissez reposer pendant que vous préparez les autres ingrédients.

Étape 2

Mise en place des légumes : pelez l'oignon et hachez-le finement. Écrasez l'ail après avoir retiré la peau. Coupez les tomates, la courgette, l'aubergine et la christophine en cubes moyens.

Étape 3

Saisir le poulet : dans votre cocotte chaude avec un peu d'huile végétale, faites saisir les cuisses de poulet jusqu'à ce qu'elles soient dorées sur toutes leurs faces. Retirez-les et réservez-les.

Étape 4

Faire suer les aromates : dans la même cocotte, ajoutez l'oignon et l'ail. Faites-les suer, c'est-à-dire laissez-les cuire doucement sans coloration jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides.

Étape 5

Cuisson des légumes : incorporez ensuite les tomates coupées ainsi que le reste de la poudre à colombo. Ajoutez les autres légumes coupés en dés et remuez délicatement pour mélanger.

Étape 6

Mijotage du plat : remettez le poulet dans la cocotte avec les légumes. Couvrez d'eau jusqu'à hauteur des ingrédients, salez et poivrez selon votre goût puis laissez mijoter environ une heure.

Éléonore Lasalle

Mon astuce de chef

Pour obtenir une sauce onctueuse, mélangez une cuillère à soupe de farine ou de fécule avec un peu d’eau froide et incorporez-la à votre sauce quelques minutes avant la fin de la cuisson.

Accords Mets Vins

L’acidité d’un vin blanc sec comme un Chardonnay ou un Sauvignon Blanc se mariera parfaitement avec les épices du colombo.

L’info en plus

Histoire du Colombo : ce plat est né de la fusion entre des influences indiennes portées par les travailleurs engagés venus travailler dans les plantations antillaises au XIXe siècle et des produits locaux. Son nom serait une déformation de ‘Columbo’, terme tamoul pour désigner une préparation culinaire.

Imprimer la recette
Retour en haut