Gratin dauphinois en cocotte : recette traditionnelle et astuces - Fid 697999

Gratin dauphinois en cocotte : recette traditionnelle et astuces – Fid 697999

4.8/5 - (6 votes)

Embarquez pour un voyage au cœur de la tradition culinaire française avec le gratin dauphinois, un plat riche et réconfortant qui saura charmer vos papilles. Voici une recette à la fois authentique et pleine d’astuces pour réussir ce classique à coup sûr. Suivez le guide !

30 minutes

90 minutes

facile

Ingrédients

 

 personnes

Ustensiles

Préparation

Étape 1

Préchauffez votre four à 150°C (thermostat 5). C’est une température douce pour permettre une cuisson lente qui développera les saveurs.

Étape 2

Épluchez et découpez les pommes de terre en fines rondelles d’environ 2 mm d’épaisseur. Utilisez une mandoline si vous en avez une, cela garantira l’uniformité des tranches (*une coupe régulière permet une cuisson homogène*).

Étape 3

Frottez l’intérieur de la cocotte avec les gousses d’ail pour bien imprégner le plat d’une subtile saveur.

Étape 4

Répartissez une première couche de rondelles de pommes de terre dans le fond de la cocotte, puis salez, poivrez et ajoutez un peu de noix de muscade râpée.

Étape 5

Poursuivez ainsi en superposant les couches, jusqu’à épuisement des pommes de terre.

Étape 6

Mélangez la crème et le lait dans un bol, puis versez cette préparation sur les pommes de terre afin qu’elle affleure le dessus du dernier niveau (*c’est important que ce mélange recouvre presque entièrement les pommes de terre pour obtenir un gratin moelleux et pas sec*).

Étape 7

Déposez quelques noisettes de beurre sur le dessus (*cela contribuera à former une croûte dorée*).

Étape 8

Couvrez la cocotte et enfournez-la pendant environ 1h30. Surveillez vers la fin : le gratin doit être bien doré sur le dessus.

Maxence Dupont

Mon astuce de chef

Pour tester la cuisson, piquez délicatement votre gratin avec un couteau : il doit s’enfoncer sans résistance. Si ce n’est pas le cas, prolongez légèrement la cuisson.

Accord mets vin

Pour accompagner ce gratin dauphinois traditionnel, privilégiez un vin blanc assez gras et rond comme un Grésivaudan ou encore un Chignin Bergeron.

L’info en plus

Ce plat savoyard remonte au XVIIe siècle et tire son nom non pas du Dauphiné mais probablement des officiers ‘dauphins’ qui avaient pour habitude d’en consommer. Sa simplicité fait sa force : il se marie parfaitement avec viandes rouges comme blanches.

Astuce supplémentaire : Pour conserver toute l’onctuosité tout en réduisant l’apport calorique, optez pour du lait demi-écrémé et remplacez une partie de la crème par du fromage blanc.

Imprimer

 

Retour en haut